Informations

Confort d’été et RE2020 : quoi de neuf ?

Confort d’été et RE2020 : quoi de neuf ?

La RE2020 voit un nouvel indicateur se substituer à l’ancienne Tic (température intérieure conventionnelle) dans les calculs réglementaires du confort d’été.

Ce nouvel indicateur, les degrés-heures (DH) met en évidence un nombre total d’heures d’inconfort thermique sur une saison estivale à caractère caniculaire. Il tient compte de la durée et de l’intensité des périodes d’inconfort dans le bâtiment.

Le précédent, la Tic, veillait juste à ne pas dépasser une température maximale théorique au cours d’une saison météo moyenne.

La création de la Tic remontait à la RT 2000, soit avant même la fameuse canicule de 2003. Sachant que la RT 2005 et la RT 2012 l’ont conservé, il était temps de présenter une nouvelle approche.

Comment est effectué le calcul des degrés-heures ?

Pour un bâtiment donné, on mesure chaque heure la température intérieure simulée[1] sur la base du scénario météo canicule 2003.L’objectif est de faire en sorte que le bâtiment soit bien pensé au plan bioclimatique, et davantage en mesure  de résister aux températures extrêmes (en jouant sur l’épaisseur des murs, l’isolation extérieure, la performance des vitrages…).

Ensuite, on prend en compte une température conventionnelle (26 à 28°C [2] le jour, 26°C la nuit).

Enfin, on calcule la différence entre ces deux températures.

Ainsi, avec une température simulée de 30°C entre 12h et 13h, on compte 3 degrés-heures[3] [7](DH). A noter que si la température simulée est inférieure ou égale à 27°C, on considère qu’il n’y a pas de surchauffe ; on compte zéro degré-heure dans ce cas.

En cumulant les degrés-heures pendant la saison estivale, on obtient alors le total des DH [4][8] pour le bâtiment concerné.

Trois cas sont envisagés :

  • Degrés-heures > 1250 : le projet sera non conforme
  • Degrés-heures < 350 : le projet sera conforme, le bâtiment sera considéré comme confortable en toutes situations
  • 350 ≤ Degrés-heures ≤ 1250 : il y a un risque d’inconfort d’été. Le calcul RE2020 pénalisera alors le projet forfaitairement selon le type de bâtiment, la zone climatique et les degrés-heures d’inconfort.
[1] Ce calcul s’appuie sur la norme NF 15251 – confort adaptatif
[2] Après plusieurs journées chaudes, le corps humain a tendance à supporter mieux la chaleur. La méthode de calcul RE2020 traduit cette aptitude par une augmentation du seuil de calcul de 26°C de +0 à +2°C suivant les températures supportées. L’augmentation de ce seuil est définie par les algorithmes de calcul qui transcrivent la norme NF 15 251 (confort adaptatif).
[3] 30-27=3
[4] Cet exemple est simplifié

Quelles solutions pour le confort d’été ?

Le principe de base va d’abord consister à travailler sur l’enveloppe du bâtiment, afin de respecter au mieux les règles du bioclimatisme. La palette des solutions est vaste ; ainsi, on pourra envisager notamment :

  • Une bonne protection solaire en toiture (voir illustration ci-dessous)
  • une bonne isolation thermique, adaptée à un climat estival (par exemple une structure massive associée à une isolation extérieure),
  • une ventilation traversante,
  • des vitrages faiblement émissifs ou protégés par des protections solaires extérieures,
  • une végétalisation bien étudiée (par exemple pour limiter les surchauffes côté Ouest).

Vignette extraite de la bande dessinée « Rester Cool – Fraîcheur sans climatisation, d’Alain Bornarel et Emmanuelle Patte, Lanceurs d’Avenir, ICEB 2019

Du côté des systèmes, d’autres solutions viendront compléter la bonne conception du bâtiment pour faire face aux pointes estivales : brasseurs d’air, puits canadien ou provençal, géo-refroidissement / géocooling, refroidissement adiabatique.

Parmi ces solutions, les brasseurs d’air apparaissent plus low-tech et plus économiques.

Voulez-vous en savoir plus sur nos offres ?

Les brasseurs d'air sont un moyen très simple de réduire drastiquement l'inconfort pendant l'été et l'intersaison.

Résidentiel

Tertiaire

FAQ Pro

Vous avez des questions ? Contactez-nous !

Tél : 04 92 38 96 50
Courriel : contact@brasseurs-air-re2020.com

RE2020 : Réglementation Environnementale 2020, de quoi s’agit-il ?

Lire la suite

Confort d’été et RE2020 :
quoi de neuf ?

Lire la suite

Pourquoi les brasseurs d’air sont si importants en RE2020 ?

Lire la suite

Où trouver une information technique détaillée pour les professionnels ?

Lire la suite

Le couplage des brasseurs d’air avec la climatisation est-il intégré dans la RE2020 ?

Lire la suite

La RE2020 s’applique-t-elle à tous les bâtiments neufs ?

Lire la suite

La RE2020 s’applique-t-elle aux bâtiments existants ?

Lire la suite

Quelles sont les règles de sécurité en matière de hauteur minimales sous pales ?

Lire la suite

En quoi les brasseurs d’air de notre site se démarquent-ils des autres ?

Lire la suite